Académie de musique et de poésie

A la fin du XVIe siècle, l’Académie de musique et de poésie fondée en 1571 par Antoine de BAÏF tente de retrouver l’esprit de la poésie et de la musique antiques en créant un nouveau style :

la musique mesurée à l’antique où l’union étroite entre poème et musique s’appuie sur la métrique gréco-latine (vers fixes alternant syllabes brèves et longues selon des schémas rythmiques préétablis : trochée, iambe, spondée, dactyle, anapeste) et une écriture en scansion verticale (sentiment harmonique, dépourvue de barre de mesures).

Jacques MAUDUIT (Voici le Vert et Beau mai) et Claude LE JEUNE (Perdre le Sens devant vous) illustrent cette tendance qui clôt l’histoire de la chanson polyphonique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.