Pierre Passereau

Pierre Passereau (vers 1509 – 1547) est un compositeur français de la Renaissance.

On ne sait presque rien de la vie de Pierre Passereau. D’après François-Joseph Fétis, célèbre musicologue du XIXe siècle, il aurait été prêtre de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie à Paris, puis ténor dans la chapelle du duc d’Angoulême (le futur François Ier).

Il occupera ensuite le même poste à la cathédrale de Cambrai, de 1525 à 1530, pour devenir, vers 1536, chantre à la cathédrale de Bourges.
Avec Clément Janequin, il était l’un des compositeurs de Paris les plus populaires vers 1530. Ses chansons ont été publiées par Pierre Attaingnant entre 1529 et 1556. Leur popularité est probablement due à leur rythme entraînant, à leurs thèmes et à l’utilisation d’un langage très populaire. Preuve de sa popularité, Rabelais cite le nom de Passereau dans sa liste de musiciens du Quart Livre.
Son œuvre la plus connue est Il est bel et bon à quatre voix avec soprano, ténor, baryton et basse. Outre un motet, son œuvre consiste en 26 chansons, grivoises, narratives ou descriptives à 4 voix, dont le célèbre Il est bel et bon, ses chansons connurent un certain succès : maintes fois éditées, elles furent également parodiées par plusieurs de ses contemporains, dont Pierre Certon (1570), ou encore transcrites pour instruments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.