1ère partie

La première partie de ce traité contient « les préceptes de la musique pratique, commençant par la définition de la musique et continuant degrés par degrés jusqu’aux règles et préceptes du contrepoint ou composition. »

Les définitions, règles et concepts de bases y sont exposés, accompagnés de quelques illustrations et schémas, mais il s’agit en majorité de texte.

Le chant mou

Le chant mou

Cette première partie est très cohérente, progressive et pédagogique, puisqu’elle part d’une définition générale et théorique de la musique, pour ensuite parler de la musique plus concrète et pratique.

De plus, chaque catégorie s’ensuit à celle d’après dans un cheminement logique et progressif, relancé par des questions (que le lecteur d’un tel traité se pose sans doute) qui figurent en guise de titre de ces catégories : on suit donc le fil de la pensée et de l’apprentissage des préceptes de bases de la musique pratique, dans un but tout aussi pratique : la composition et le contrepoint.

Voici un sommaire non détaillé des règles, concepts et préceptes évoqués dans la première partie de ce traité :

Figure de l'échelle commune

– Définition de la musique par les philosophes et auteurs anciens

– Ce qu’est la musique pratique : l’art de bien chanter

– La musique pratique est de 2 sortes : la pleine et la figurée

– Pourquoi il faut commencer par l’échelle pour venir à la composition

– Les choses plus considérables en l’échelle : les clefs et les voix

– Définition des intervalles

– Des 3 genres de chanter : le chant mou, dur, naturel

– Définition du chant feint (ou musica ficta)

– Des muances et définition de muance. Quant au contrepoint, les musiciens en ont fait 8 règles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.