Professeur de linguistique romane et de langue et littérature d’oc à l’Université de ParisSorbonneParis 4

Boudou, Blanchot ?

Est-il permis de rapprocher le Boudou du livre des Grands jours (1961-1962) et le Blanchot du Livre à venir (1959) ? Notre communication se limitera à la position de la question.

Jean-Pierre Chambon a surtout consacré ses travaux, en partie recueillis dans Méthodes de recherche en linguistique et en philologie romanes (2017), à la linguistique historique et à la dialectologie. Ses études sur Boudou se sont concentrées sur le livre des Grands jours ; elles s’attachent à analyser le texte (page de titre autographe ; chapitres I, 1 et 2 ; I, 5 ; I, 6 ; I, 8 ; I, 10 ; II, 2 ; III, 10) afin d’en établir le sens. Elles partent du principe qu’il convient de lire avant que de relire, et du constat que bien des œuvres de Boudou n’ont pas encore été lues, au sens humblement philologique de ce terme. D’autres contributions portent sur l’idiolecte boudounien, sur les références clermontoises des Grands jours et sur les sources de celui-ci.