Professeur et directeur de recherche émérite au CRNS, membre associé du laboratoire LLACS de l’Université Paul Valéry de Montpellier

Entre la fin des années 1940 et le début des années 1950 (dates demeurant à préciser), Jean Boudou s’est essayé à l’écriture de pièces de théâtre. Certaines de ces pièces, les plus anciennes (« quand eri encara patessejaire » écrivait plus tard Boudou dans une lettre), s’inscrivent dans une tradition, celle, notamment, de la « galejada » entendue racontée à la veillée; d’autres, apparemment jamais conduites jusqu’à leur terme, peuvent être qualifiées de plus « littéraires », notamment deux esquisses tirées des Contes dels Balssàs (première édition en volume: Villefranche-de-Rouergue, Salingardes, 1953). On tentera de décrire cet ensemble resté à l’état de manuscrit, et l’on se risquera à tirer quelques conclusions (très provisoires) à son sujet.

Philippe Gardy est directeur de recherche honoraire au CNRS. Lecteur de Boudou il a publié aux éditions du Rouergue une traduction française de La Quimèra (Rodez, Éditions du Rouergue, 1989 ; première édition : Toulouse, Institut d’estudis occitans, coll. « A tots » (no 7-9), 1974), effectuée à partir d’un texte révisé sur les manuscrits alors accessibles par Joan de Cantalausa.