Des vieux lessivés par le temps qui passe sont la marque de fabrique du réalisateur italien Paolo Sorrentino. Fred Ballinger, le personnage principal de Youth (2015), n’y fait pas exception. Pourtant, l’exemple de ce chef d’orchestre, touché par l’ennui, nous révèle comment l’être humain peut goûter à la « vraie vie ». Sommes-nous capables de le faire tout seuls/toutes seules ? De quoi avons-nous besoin pour intensifier nos vies et nous révéler à nous-mêmes ? La réponse est plus simple qu’elle ne semble l’être.

Continue reading